La Horde


 
AccueilMembresS'enregistrerConnexionGroupesRechercherFAQ

Partagez | 
 

 Elaboration de la Horde : 9 Novamaire 639

Aller en bas 
AuteurMessage
Tze
Meneur
Meneur
avatar

Date d'inscription : 06/11/2009
Localisation : Sufokia

MessageSujet: Elaboration de la Horde : 9 Novamaire 639   Lun 9 Nov - 21:33

Fondation de la Horde


Chapitre 1 : Tze

Citation :

Dans l'ombre et la pénombre, d'une auguste Taverne de Sufokia situé sur la cote Est de ce vieux village, était assis un homme. D'apparence robuste et fière, il arborait des habits pauvres et salis par la poussière du temps. On distinguait une forte carrure, et une étrange posture.

Tze dormait, tenant cette ridicule position sur ce vieux tabouret.
La chope mi-vide qu'il tenait de sa poigne venait de rejoindre en silence la dizaine d'autres, éparpillé sur la table que Tze utilisait pour son somme.
Les deux tâches noirs contournaient ses yeux clos venant contrasté sa bouche béante dont s'échappait quelques odeurs d'ivrognes.
Sa posture en avait fait rire plus d'un dans la taverne et le ridicule que prenait l'individu n'échappait pas à la foule.

Mais Tze s'en foutait, et il s'en était toujours foutu. Solitaire était son état d'esprit, de ce que pensait les autres de lui, il s'en foutait. Il s'en foutait.
C'était un Pandawa, il buvait et buvait encore, buvait toujours. Mais contrairement aux autres Pandawas, ce n'était pas pour la puissance qu'il utilisé l'alcool, mais réellement pour le plaisir. Pas pour un état de Berserk mais uniquement par gout, par tendance.

Il n'avait pas toujours été comme ça, à ne rien faire de ses journées, à paresser et à trainer. Non, il avait réellement était un autre homme, mais cela il ne s'en soucié pas.
Après tout, il ne s'en souvenait pas. Un choc lui avait changer la vie vers ses 24 ans. Désormais il en avait 26. Cela faisait deux ans qu'il était à Sufokia, voyageant parmi tavernes et ruelles, empestant l'alcool et la paresse. Deux ans à plonger dans l'agonie, dans la souffrance de ne plus être le même, dans la nostalgie ou la curiosité, dans l'insouciance et dans le pardon.

Mais depuis quelques jours, il s'en foutait. Après tout, qu'y a t-il de réellement important au point de devoir vivre? La guerre, la pauvreté, la souffrance partout dans le monde, des bagarres puériles d'alignements ridicules, des conquêtes loufoques et dénués d'intérêt. Tze n'y voyais rien de convainquant.

Alors, il buvait, il restait constamment dans cet état ridicule et insensé, sans doute cela lui permettait-il de changer de monde, de rêver d'utopie, et de monde parfait ou les classes seraient égales et les rêves partagés.

Un homme s'approcha de lui. C'était encore, tel un rituel habituel, le tavernier qui venait encore ranger et laver les chopes.
Ce dernier d'exprimer son inquiétude par un soupir acharné, à la vue de Tze, si insouciant de la vie.

Tze, après une dizaine de minutes dans cet état, repris connaissance, balançant légèrement ses yeux sombres entre tables et foule. Il se leva, bancale. Trébuchant par ci, et par là, un sourire lui déformant la mine. Ses os craquèrent tant il se relevait avec difficulté. Il s'approcha soigneusement avec toujours le même rictus amusant le public et atteignit non sans mal le tableau ou était placardé de nombreuses affiches. Se tenir grâce au tableau ne devrait pas représenter de réelle difficulté, mais il ne put s'empêcher de tomber en arrière d'une manière si ridicule qu'un rire s'échappa de la taverne. Se relevant avec une grâce épouvantable, il commença à parcourir les affiches.


"Cherche...aventuriers...explorer...demande bijoutier....afin...gelano...Recherche...ouvriers...Mercenaires"


Ces yeux tels des billes, roulaient en tous sens tentant avec effort de rejoindre deux mots ensembles, de former quelque chose de compréhensible.
Tout ce qu'il recherchait c'était une occupation, un truc à faire, pour pas s'ennuyer...


"Recrute...donjon..." "...Monter...clan...votre propre clan..."

Sentant la lourdeur de ses paupières, et les douleurs de l'effort que demandait sa posture, il trempa son doigt dans la bière d'un individu inconnu, et ignorant ses gestes de protestations et ses mouvements de révoltes, Tze signa, sans effort, d'une écriture brouillonne et rapide, et presque incompréhensible. TzE, encore heureux que son nom eut été si court, car il peinait déjà dès le z, dans le tumulte et le bourdonnement incessant que produisit l'homme derrière lui, il se dirigea vers la sortie, s'effondra lamentablement sur la porte, ce qui eut pour effet de l'ouvrir. On le vit partir en rampant, dans la nuit et le froid...

Chapitre 2 : Rencontre...
Citation :

Les ruelles défilaient devant lui, il n'en remarquai que l'atmosphère... Certaines étaient accueillantes, d'autres sombres et nuisibles. De nombreux regards le suivait, de nombreux Sufokiens dévisageaient Tze. La démarche saccadée qu'il arborait le trahissait, et il avait déjà heurté lors de sa route plusieurs tonnelets, ateliers de marchand, même quelques personnes.

Savait-il ou il allait? Savait-il qu'il venait de revenir à la taverne, d'où il était parti? Désormais, celle-ci n'accueillait que le vent marin, et le brouillard ascendant. Elle était vide, close jusqu'au lendemain. Tze était dépourvu, il s'appuya au mur, frais et épais, et s'assoupit, sans but.

Soudain, quelques voix lui parvinrent... La première était très féminine et infantile.

-" Tu n'oublieras pas le chanvre! La dernière fois, ça m'a couté une dizaine de potions!"
Tze, les yeux fermés, ivre à en crever, pu tout de même, par miracle, desceller que la personne était une disciple d'Eniripsa.
La seconde faisait contraste, son allure était plus grossière, et sa sonorité bien plus grave, voir rauque et vieille.

-" Teuh! Gâcher une bonne centaine de kamas comme ça, j'en reviens pas!"
Celui, là, fier et ancien Enutrof, gardait rancœur du dernier personnage, plus jeune que celui-ci, mais plus vieux que le premier. Sa voix, était normale, plus saine que les deux autres, et Tze, ouvrant un œil pu desceller sa carrure assez fine, un sacrieur surement, ou bien un chafer, non en fait il n'en savait plus rien.
-" Ouais, tu peux parler toi, le jour ou t'as oublier tes vêtements...."
L'Enutrof répondit aussitôt :
-" Nan, mais ça, c'est que j'en avais pas acheté, ça fait toujours quelques économies! HAHAHAHAha...*tousse, tousse* Rhem!! Tient, rgardez moi ca!"

Les trois visages étaient à présent posés sur Tze, qui arborait fièrement sa position ridicule, affaissé sur le sol, poussiéreux et humide.
-" J'en connais un qui cuve sa chope! ", commenta le jeune Sacrieur.
L'Eniripsa s'approcha de lui et lui demanda alors son nom.
Tze, dans un effort assez impressionnant, déforma son visage par un rictus risible.

-" T-TZe!! Et...Et je reeEEEcrute, d-dans mon clan!!!"

_________________________________________________
Hordialement, Tze

Fumer tue, donc je bois.
L'Alcool fait mourir lentement. M'en fiche, j'suis pas pressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Elaboration de la Horde : 9 Novamaire 639
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Horde Fumante de Scruitiss Sale Oeil du Glorieux Clan Skryre...
» T-shirt la Horde
» Listes d'armées Horde
» La Horde des Loups Sanguinaires
» BD - La horde des vivants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Horde :: Le Grimmoire :: Histoire-
Sauter vers: